DE  |  FR  |  IT

Thèmes 2017


Sous le slogan « Dis aux politiques, ce qu’ils doivent dire », depuis le 27 février, les jeunes en Suisse étaient appelé-e-s à participer au voting de la Session des jeunes 2017 afin de sélectionner les thèmes qui accéderaient au programme de la Session fédérale des jeunes 2017. Quelque 850 jeunes ont répondu à l’appel et participé à la votation.

Les thèmes suivants seront donc traités lors de la Session fédérale des jeunes 2017 :

Droit de l’adoption (431 voix)

Le droit suisse de l’adoption n’est plus d’actualité, des réformes urgentes sont nécessaires. Il pâtit notamment en comparaison européenne. Le Conseil fédéral prévoit déjà un premier train de réformes, mais il serait possible d’aller au-delà. Un premier pas a été effectué en autorisant l’adoption des enfants biologiques du partenaire dans un couple homosexuel. Quelques questions restent toutefois ouvertes : les couples homosexuels devraient-il pouvoir effectuer une adoption complète à l’avenir ? A partir de quel âge un enfant peut-il être adopté ? Faudrait-il assouplir les obstacles à l’adoption ?

Ce thème est développé avec le soutien de l'Office fédéral de la justice (OFJ) et de Enfants placés et adoptés Suisse (PACH)

Défis des flux de migration (424 voix)

A côté de tous les avantages que présentent les frontières ouvertes, leur revers a été porté à l’attention de la population dans la foulée des flux migratoires de ces dernières années. Tandis que certaines parties de la population craignent une « immigration incontrôlée », d’autres exigent l’ouverture des frontières avec des panneaux « Refugees Welcome ». Parallèlement, de nombreux pays conduisent à nouveau un contrôle renforcé des personnes, malgré le fait qu’ils appartiennent à l’espace Schengen et qu’ils devraient renoncer à des contrôles réguliers. Comment devrait se comporter la Suisse ? Quels défis soulève l’espace Schengen ? Est-ce que le renforcement des contrôles de personnes est la bonne voie ?

Ce thème est développé avec le soutien du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) et de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés

Financement de l’AVS (415 voix)

Le Parlement a récemment mis sous toit une révision de l’assurancevieillesse et survivants (AVS). Faisant partie, avec d’autres types de rentes, du premier pilier des assurances sociales, elle doit permettre aux retraitées, aux veufves, aux orphelines de couvrir leurs besoins vitaux comme le logement, la nourriture ou l’assurance maladie. Aujourd’hui, avec de plus en plus de personnes à la retraite et, de l’autre côté, de moins en moins de jeunes travailleureuses, le système peine à financer les pensions. Les réponses à ce problème sont multiples : Augmenter l’âge de la retraite des femmes ? Cotiser plus ? Plus longtemps ? Augmenter certaines taxes ? Dans les prochaines décennies, les jeunes pourront-ils encore bénéficier d’une retraite lorsqu’euxmêmes se seront retirés du marché du travail ; le contrat de générations est-il encore d’actualité ou faut-il réformer en profondeur le fonctionnement des institutions de prévoyance ?

Ce thème est développé avec le soutien de l'Union patronale suisse, de l' Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et de l'Union syndicale suisse (USS)

Inégalité des revenus et des patrimoines (369 voix)

En 2015, 10% des personnes en Suisse disposaient d’un revenu inférieur à 27 006 francs par an. A l’opposé de cette répartition, 10% des personnes en Suisse disposent d’un revenu supérieur à 91 131 francs par an. La médiane révèle que la moitié des personnes qui résident en Suisse ont un revenu inférieur à 50 121 francs par an. Les patrimoines en Suisse sont répartis de manière encore plus inégale que les revenus. En 2012, le un pour cent le plus riche des contribuables possédait 41% de la fortune imposable. Ce qui correspond à 638 milliards de francs. Les 90% figurant au bas de l’échelle détenaient de leur côté seulement 26% du patrimoine. Quelle approche faut-il adopter face à ces inégalités ?
Source: OFS, USS

Ce thème est développé avec le soutien de Avenir Suisse

Système de caisses maladie (365 voix)

Traitements médicaux, médicaments et hospitalisations coûtent toujours plus cher et peuvent rapidement atteindre plusieurs milliers de francs. Pour s’assurer qu’en cas de maladie, une assurance couvrira les frais, on paie des primes. Celles-ci augmentent d’année en année. Jusqu’à où cette augmentation est-elle acceptable ? En 1996, on payait des primes d’environ 170.- CHF ; aujourd’hui, elles sont passées à 380.- CHF, ce qui correspond à plus que le double. Les différences cantonales sont également très élevées : dans certains cantons, les primes coûtent deux fois moins cher que dans d’autres. Est-ce juste ? Qu’est-ce qui influence l’augmentation constante des primes ? Y aurait-il d’autres modèles ?

Ce thème est développé avec le soutien de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et de santésuisse

Intégration de personnes en situation de handicap (355 voix)

L’intégration des personnes en situation de handicap est et reste un thème d’actualité en Suisse. Une intégration complète des personnes en situation de handicap dans notre société n’est toujours pas garantie. Ces personnes sont limitées surtout au niveau des loisirs et de la mobilité. Que pouvons-nous entreprendre pour changer cela ? Comment pouvons-nous mieux intégrer les personnes en situation de handicap et leur donner une chance de ressentir un sentiment d’appartenance ?

Ce thème est développé avec le soutien de Inclusion Handicap

Accords de libre-échange (329 voix)

Le commerce avec des pays du monde entier est un facteur important pour la croissance économique suisse. Au cours des 20 dernières années, le commerce extérieur a contribué à hauteur d’env. 25% à la croissance du PIB. Les accords commerciaux entre plusieurs Etats dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ne se développent que petit à petit. Les Etats sont donc déviés de leurs propres accords de libre-échange afin de rester compétitifs sur le marché mondial. Par ces accords, la Suisse souhaite un meilleur accès au marché, une sécurité juridique plus élevée et réduire le risque de discrimination de la Suisse.
Actuellement, un accord de libre-échange comporte en plus de la libéralisation du commerce, aussi de nombreux autres aspects tels que la propriété intellectuelle, les marchés publics et les prestations. Le développement permanent des accords sur le plan international exige une surveillance constante afin que la Suisse reste compétitive au niveau mondial.

Ce thème est développé avec le soutien du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), ouverte + souveraine, economiesuisse et de Public Eye

Neutralité du réseau (318 voix)

Est-ce qu’un opérateur réseau peut traiter les transmissions vidéo de son offre de télévision comme celles d’un fournisseur de streaming, comme p.ex. Netflix ? Tandis que dans d’autres pays, notamment les Etats-Unis d’Amérique, la neutralité du réseau est déjà un sujet d’actualité, en Suisse, aucune discussion publique n’a eu lieu jusqu’ici sur ce thème controversé : par « neutralité du réseau », on entend le principe selon lequel toutes les données sont traitées de la même façon lors d’une transmission de données sur Internet. Cela signifie que les fournisseurs d’accès internet doivent transmettre tous les paquets de données à une rapidité et stabilité identique, même si cela comporte des désavantages pour eux-mêmes ou pour leur clientèle. Les critiques y voient une mise en danger de l’accès stable à Internet. Les défenseurs craignent quant à eux que de grandes entreprises puissent se trouver en position de monopole faute d’un manque de réglementation et estiment donc que la neutralité du réseau est un droit fondamental de tou-te-s les citoyennes et citoyens. En Suisse, il existe un « code de conduite sur la neutralité des réseaux », mais celui-ci est largement moins exigeant que les revendications des défenseurs de la neutralité du réseau.

Ce thème est développé avec le soutien de l'Office fédéral de la communication (OFCOM), de la Société numérique et de Swisscom

Corinne Schwegler - Responsable de projet Session des jeunes Corinne Schwegler Responsable de projet Session des jeunes
+41 31 326 29 28

SAJV | CSAJ | FSAG

Gerberngasse 39 Postfach 292 3000 Bern 13 http://www.sajv.ch/

Top topic

Participer au Comité

Envie de participer au comité d'organisation de la Session des jeunes? Des suggestions, critiques ou questions à poser?

en lire plus

Facebook

Reste au courant!


Feedback FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS